Recommander  

Onze années de compagnonnage artistique avec le compositeur Georges Aperghis, au sein de l’ATEM (l’Atelier Théâtre et Musique de Bagnolet), de 1976 à 1987.

Il dirige la Scène Nationale de Cergy Pontoise de 1990 à 1998, puis le Centre Dramatique de l’Océan Indien, à La Réunion de 1998 à 2002.

En 2003, Vincent Colin reconstitue sa propre compagnie, qui sera accueillie en résidence de création au Palais des Arts de Vannes, jusqu'en décembre 2007 où il développe un travail de formation avec des acteurs seniors dans les Ateliers Poivre et Sel.

Metteur en scène, il a réalisé de nombreux spectacles à l’étranger (Argentine, Viêt-Nam, Madagascar, Maurice, Namibie...). Sa mise en scène des “Mariés de la Tour Eiffel” de Jean Cocteau est invitée au Festival d’Avignon en 2001 (reprise en tournée en 2002 et en 2004).

En 2004, Vincent Colin crée “De la démocratie en Amérique”, adaptation pour la scène du texte d’Alexis de Tocqueville, dans un dispositif scénique concu par Daniel Buren, avec deux danseurs hip hop et un comédien. Création à Vannes et tournée.

En 2005, il met en scène « Le Complexe de Thénardier » de José Pliya. Création au Théâtre du Lucernaire à Paris (le spectacle est invité au festival ACT FRENCH à New York, avec le concours de l'AFAA, en novembre 2005).

A l'automne 2006, il poursuit sa collaboration avec l'Ohio Theatre de New-York en réalisant, dans le cadre du programme de coopération franco-américain « ÉTANT DONNES », une mise en espace d’ "Inventaires" pièce de Philippe Minyana, traduite en américain par Philippa Wehle.

En mai 2007, invité à Beyrouth (Liban) lors des cérémonies d'attribution du "Prix Albert Londres", il dirige une lecture-spectacle "La Planète Londres", avec des comédiens français et libanais autour de textes du célèbre journaliste.

Il créé ensuite : en 2008, "Amerika", d’après Kafka ; en 2009/10 "Un Soir à Montparnasse - Au cabaret des Années folles" ; en 2012 "La Paix", une comédie politique et musicale d'après Aristophane, puis en 2013 "Bouvard et Pécuchet" d'après Gustave Flaubert (Le Lucernaire, Festival OFF d'Avignon puis en Chine - Beijing Fringe Festival).